Votre interlocutrice : une assistante sociale

Elodie Verneuil (Bouziou)

experte dans l’accompagnement

des seniors et des personnes en situation de handicap

Diplômée d’Etat d’Assistant de Service Social de l’Institut Régional du Travail Social d’Aquitaine (33), Elodie a orienté sa carrière professionnelle vers les seniors suite à une expérience dans les EHPAD d’un Centre Hospitalier Charentais (16). Elle accompagne les personnes âgées et les personnes en situation de handicap dans différentes structures Parisiennes depuis maintenant plus de 7 ans.

Mes Formations

2020 : Formation de formateur : Les principes pédagogiques – Cécile AMEIL Formation.

2020 : Déjeuner débat « L’indemnisation des accidentés de la route » – Cabinet Collard & Associés

2019 : Colloque Entreprises & Salariés Aidants

2018 : Attestation de Formation Gestes Soins d’Urgence, AFGSU Niveau 1

2018 : La journée de la Sclérose En Plaque : thème « SEP et travail » – La Maison de la SEP

2015 : Formation « Agressivité et Violence des patients hospitalisés » – Dr BIGOT – Psychiatre APHP

2013 : Participation au colloque « citoyenneté et vulnérabilité, que dit le droit? » – Organisé au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé 

2013 : Formation « les aides sociales » – CAP RETRAITE

2012 : Formation relative à la bientraitance – OBEA

 

Mon Parcours professionnel

⇒ Depuis Mai 2016 : Hôpital de Jour Léopold Bellan – Fondation Léopold Bellan (Paris 10ème) – Temps partiel

  • Accompagnement des patients hospitalisés au sein des établissements partenaires dans leurs projets professionnels (aménagement de poste, reclassement professionnel, formation.). Travail en lien étroit avec une Ergonome/Ergothérapeute, une Psychologue du travail/Chargée d’insertion ainsi que l’ensemble des professionnels paramédicaux et médicaux qui accompagnent le patient.
  • Animation d’une formation sur la reprise professionnelle suite à un accident vasculaire cérébral auprès de médecins du travail (création du contenu de l’intervention, création des outils de communication)
  • Présentation du service aux partenaires (Service de Santé au Travail, Hôpitaux.)
  • Réalisation de rapports d’activités quantitatif et qualitatif de l’Equipe Comète.

⇒ Mai 2014 à Avril 2016 : Clinique des Buttes Chaumont – Groupe CLINALLIANCE (Paris 19ème) – Temps plein

  • Accompagnement des patients hospitalisés au sein des services de neurologie, de gériatrie et de polyvalence.
  • Participation à la Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC) aujourd’hui Commission des Usagers,  Rôle de médiateur non médecin suppléant
  • La semaine « sécurité des patients » : Création d’atelier sur le thème de la sortie d’hospitalisation
  • Évaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) : « La préparation de la sortie des patients de neurologie »

⇒ Octobre 2012 à Avril 2014 : Clinique du Pont de Sèvres – Groupe ORPEA (Boulogne-Billancourt 92) – Temps plein

  • Accompagnement social des patients hospitalisés dans les services d’oncologie, de gériatrie et de polyvalence.
  • Création et mise en place d’atelier de découverte et dégustation de livraison de repas à domicile. En partenariat avec des sociétés de livraison de repas à domicile.

⇒ Août 2012 à Octobre 2012 : Institution Nationale des Invalides (Paris 7ème) – Temps partiel

  • Accompagnement des résidents du Centre des Pensionnaires dans leurs démarches sociales

 


Une assistante sociale : C’est quoi ?

« Dans le cadre des missions qui lui sont confiées, l’assistante social accomplit des actes professionnels engageant sa responsabilité par ses choix et ses prises de décision qui tiennent compte de la loi et des politiques sociales, de l’intérêt des usagers, de la profession […].

Dans une démarche éthique et déontologique, elle contribue à créer les conditions pour que les personnes, les familles et les groupes avec lesquels il travaille, aient les moyens d’être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie. »

(Définition de l’Association Nationale des Assistants de Service social – ANAS)

Les missions de l’Assistante Sociale auprès des seniors

  • Écouter, informer, conseiller, orienter les personnes sur leurs droits et leurs devoirs,
  • Assurer le maintien et/ou l’accès aux droits des personnes en difficultés,
  • Accompagner les personnes dans leurs diverses démarches administratives (mutuelle, sécurité sociale, etc.),
  • Évaluer, informer la personne et mettre en place une protection juridique (à la demande de la personne, de sa famille ou de son médecin),
  • Accompagner une personne dans l’organisation d’un retour à domicile suite à un séjour temporaire en établissement (EHPAD, Foyer logement, etc.),
  • Mettre en place des aides nécessaires au maintien à domicile d’une personne en perte d’autonomie,
  • Aider à la recherche d’un établissement d’hébergement (EHPAD, foyer logement, résidence service) partout en France.

Qu’elle soit chez elle ou dans un établissement d’hébergement, une personne âgée, comme tout autre citoyen, a le droit de s’adresser à un service social de qualité pour se faire accompagner dans les différentes démarches qu’elle souhaite entreprendre.

Un métier réglementé

La profession d’assistant de service social est régie par une éthique et une déontologie qui lui est propre. Afin d’uniformiser les pratiques, l’ANAS a élaboré un code de déontologie précis dont voici quelques articles :

Art.1 – De la dignité de la personne

“Le respect de la personne fonde, en toute circonstances, l’intervention professionnelle de l’Assistant de Service Social.”

Art. 3 – De la confidentialité

“L’établissement d’une relation professionnelle basée sur la confiance fait de l’Assistant de Service Social un « confident nécessaire » reconnu comme tel par la jurisprudence et la doctrine.”

Art. 14 – (sans nom)

“L’Assistant de Service Social doit aux personnes qui s’adressent à lui une aide d’une durée aussi longue que l’exige la situation, en dépit des difficultés rencontrées et quels que soient les résultats obtenus. Il ne doit pas s’imposer lorsque son aide n’est plus nécessaire.”

A savoir : L’assistante sociale intervient dans la plus grande discrétion. Elle est soumise au secret professionnel tel que décrit dans l’article 226-13 et 226-14 du code pénal.